Universalterra : production de lombricompost - Installation de fermes lombricoles

Production de lombricompost dans l'Ain et dans toute la France

Vous êtes ici : www.universalterra.net / Universalterra : production de lombricompost

Le lombricompost est un produit issu de la lombriculture, utilisable en agriculture biologique pour tout type de culture, 100% naturel, et répondant à la norme NFU 44051, conforme au cahier des charges européen des amendements biologiques, réglementation CEE 834/2007 (amendement organique).

Comme nous l’avons déjà dit, sa fabrication est le fruit du travail des lombriciens mangeant de la matière organique. Pour produire 100 tonnes/an de lombricompost, il faut environ 250 tonnes de fumier/an. Le lombricompost déploie de multiples effets bénéfiques sur le sol et les plantes, grâce aux matières organiqueset aux microorganismes vivants, présents en grande quantité dans le produit. Les matières organiques issues du lombricompostage améliorent l’aération de la terre, de même que l’infiltration et la percolation de l’eau. L’utilisation à long terme du lombricompost améliore la structure du sol. Des sols  bien structurés et une nourriture adéquate comme le lombricompost aident les plants à faire face aux contraintes environnementales.

Riche en humus, il augmente, dès lors, la capacité des plantes ou cultures à résister à la sécheresse, au gel, aux déchets industriels, aux pesticides et autres agents chimiques. Il purifie et restaure le sol. Le lombricompost réduit notablement l’incidence des maladies sur les plantes et cela dépendra de son dosage. Il agirait pour exemple sur les infections de pythium, sur le rhizoctone, sur la verticilliose et l’excoriose et l’oïdium. Le lombricompost a des propriétés fongicides et insecticides et ne possède aucun pathogènes néfastes pour les êtres vivants de notre planète. C’est un fertilisant organique naturel stable, immédiatement assimilable par les plantes.

Certaines de ses propriétés seraient dues à la production de chitinase par les vers, une enzyme qui détruit la chitine de l’exosquelette des insectes. Le rôle des chitinases varie en fonction des organismes qui les produisent. Elles peuvent participer aux processus de nutrition, de croissance ou bien de défense. Les chitinases sont également impliquées dans certains mécanismes de pathogénicité.

Au niveau racinaire, les chitinases végétales favorisent la pénétration des hyphes mycéliens et le développement des interactions symbiotiques avec des champignons mycorhiziens en hydrolysant la chitine fongique (Salzer et al,2000). Ces composés seraient susceptibles d’agir en tant qu’éliciteurs dans le processus de reconnaissance entre végétaux et symbiotes. Ainsi la dégradation de lipochitooligosaccharides (facteur Nod) (Schmidt et al,1993, Spaink et al,1993) et de peptidoglycanes bactériens par les chitinases végétales favorisent les interactions entre des bactéries de type Rhizobium fixatrices d’azote et de nombreuses légumeuses (Staehelin et al, 1994;Goormachtig et al,1998).

Des ajouts de 20% et 40% de lombricompost dans des essais de tomates, de poivrons et de choux ont permis des diminutions statistiquement significatives des populations d’arthropodes (pucerons, cochenilles, tétranyques) et des réductions corollaires des dégâts infligés aux plantes.

De nombreuses études ont démontré des rendements de productions maraichères supérieurs de 20% en utilisant du lombricompost, alors qu’aucune différence très prononcée n’avait été remarquée entre la parcelle d’essai en minéral et la parcelle amendée au compost. Des études (Atiyeh et coll. 2000F) ont permis de constater des augmentations dans les taux de germination, de la croissance et des rendements sur des plants de tomates, cultivés en hors-sol dans des conteneurs couplés à une composition de tourbe de sphaigne canadienne, des cendres d'écorce, du sable, à un engrais en nutriments starter et à du lombricompost de cochon. Subler et coll. (1998) a démontré des améliorations dans la germination et la croissance de pétunias, des soucis, des boutons de bachelor, poinsettias, poivrons et tomates. Le potentiel du lombricompost pour améliorer la croissance de la plante peut être attribuable à des changements dans les propriétés physico-chimiques des sols, dans l'ensemble des augmentations. Le lombricompost est doté d’une activité microbienne très importante avec des effets de régulateur de croissance, produits par les micro-organismes.

Les agriculteurs biologiques ont longtemps prétendu que les plantes cultivées avec amendements organiques sont beaucoup plus résistantes aux insectes ravageurs et maladies que les plantes cultivées avec amendements de l'engrais inorganiques synthétiques. Ceci est pris en charge par une littérature scientifique qui fournit des preuves de suppression des attaques d'insectes spécifiques à différentes formes d'amendements organiques (Patriquin et coll., 1995,). Par exemple, les rapports ont démontré que l’application sur le terrain de composts thermophiles peuvent supprimer des attaques d’insectes ravageurs comme les pucerons… (Culliney et Pimentel, 1986; Yardim et Edwards, 1998 ; Huelsman et al., 2000). 



 Les vertus du lombricompost plébiscité par des scientifiques


Froment (13 à 25%); orge (15 à 17%); millet (25 à 50%); maïs (jusqu’à 30%); pomme de terre, carotte, betterave rouge, radis (25 à 35%); pomme (8 à 20%); raisin (35 à 30%); gazon (jusqu’à 100%).

Les roses et les jonquilles voient leurs fleurs augmenter 30 à 100% et une anticipation de la floraison de 10 à 15 jours ainsi qu’une meilleur vitalité.

Augmentation des vitamines présentes dans les légumes, pour exemple : vitamine C jusqu’à 100% pour la betterave et jusqu’à 30% pour les radis. Protéines dans les feuilles de betterave rouge et dans le chou de 16 à 18% et le phosphore de 26 à 28%.

Une augmentation de l’amidon chez la pomme de terre, de la vitamine C dans la tomate a pu être observé.


Découvrez en plus sur le lombricompost en téléchargeant les PDF d’Universalterra :

     
     

1 galerie de photos

Quelques photos
5
  21 Août 2012

Quelques photos

Saisir le mot de passe :



     
Universalterra - 9, rue Edgar Quinet - 01000   Bourg en Bresse - Ain - Tél : 04.74.25.96.78 - Port : 06.10.90.85.14